TERRITOIRE DE L'ÉTAT PROVISOIRE POPULAIRE DU SUD-OUEST DU CONTINENT NORD dit SUD-OUEST DÉMOCRATIQUE Index du Forum

TERRITOIRE DE L'ÉTAT PROVISOIRE POPULAIRE DU SUD-OUEST DU CONTINENT NORD dit SUD-OUEST DÉMOCRATIQUE
Jeu par forum de simulation politique et économique d'un régime communiste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Direction Opérationnelle Souterraine de la Commission Centrale Militaire Populaire

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    TERRITOIRE DE L'ÉTAT PROVISOIRE POPULAIRE DU SUD-OUEST DU CONTINENT NORD dit SUD-OUEST DÉMOCRATIQUE Index du Forum -> Le pouvoir et ses institutions -> Armée et administrations militaires
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Convictine
Merksiste

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2017
Messages: 281
Nationalité: Territorien (= de ce pays)
Citoyenneté: Citoyen
Origine ethnique: Hodésien (ou Classique)

MessagePosté le: Mar 28 Nov - 13:15:32 (2017)    Sujet du message: Direction Opérationnelle Souterraine de la Commission Centrale Militaire Populaire Répondre en citant

Direction Opérationnelle Souterraine de la Commission Centrale Militaire Populaire  


L'existence d'une base ennemie secrète en plein territoire du SOD venait d'être secrètement révélée par le SSE à la Commission Centrale Militaire Populaire.

Origine : http://repdem.cforum.info/t186-CIEA-Comite-Independant-d-Enquete-sur-les-At…
Base : http://repdem.cforum.info/t174-Base-secr-te-R-publicaine.htm#p523

À la Commission, se discutait à présent le projet d'investir cette base souterraine ennemie.

Le Commandant Districtal Keitorbrien, Vincentus Romanyon, de l'Armée Populaire Terrestre, était un hodésien d'origine centuryonnaise. Il présenta la situation avec son accent typique des montagnes :



PRESENTATION DE LA SITUATION DE LA BASE SOUTERRAINE ENNEMIE
  
Vincentus Romanyon : - La cité futurienne et souterraine est devenue une base des "Républicains" h'instrumentalisés par la FSK. En fait d'autres éléments, des anciens de h'l'Empire de Bausigny-Hodésie par h'exemple, ont renforcé ces "Républicains".

La cité et base est située dans le couloir futurien 523, niveau -3, sous la ville de Keitorbra.

D'après les témoignages nous savons ceci :

Cinq entrées permettent d'y accéder depuis la surface, trois dans la toundra h'environnante, une dans le temple zorthodoxe en bois, et une autre dans le cimetière centuryonnais du village. - Ces entrées font d'ailleurs l'h'objet d'une surveillance du SSE que nous h'espérons être très discrète. -

Le long couloir 523 relie d'h'autres couloirs encore et d'h'autres villes. Et il h'existe d'autres h'accès, des h'escaliers h'inexplorés.

Les 5 entrées sont protégées par des gardes h'armés jusqu'aux dents.

Tout le couloir 523 est fait d'h'escaliers.

La cité possède son propre réseau h'électrique en h'état de marche, sa propre h'aération, son propre réseau d'h'eau.

À signaler, les portes blindées et h'électriques de nombreux logements h'individuels h'enferment volontiers les habitants. Il est h'extrêmement difficile de forcer ces portes ou de les laisser h'ouvertes. Du coup, il faut s'h'abstenir de visiter ces logements. C'est pour cela que les factieux n'h'utilisent que quelques logements collectifs surpeuplés mais h'accessibles à tous car dépourvus de portes.

Une de ces pièces est h'utilisée pour le stockage d'h'explosifs. Le SSE a pu recruter quelques agents de la FSK pour les réintroduire dans la base et tenter de neutraliser discrètement ces h'explosifs. Ils feront bientôt leur rapport et nous verrons si cette opération a pu ou non réussir.

La ville est h'établie à proximité d'une mine de cuivre souterraine h'anciennement h'exploitée. La route qui servait jadis de voie d'h'accès à cette grande mine souterraine semble avoir été h'ensevelie par un grand h'éboulement.

La ville souterraine jouxte h'aussi une gigantesque caverne éclairée qui h'abrite une forêt souterraine elle aussi, en fait une mangrove où il y a des monstres marins et h'anthropophages qui semblent venir de quelque abysse profond.

Donc pour résumer, un lieu protégé, c'est-à-dire gardé, et surarmé, avec une cité labyrinthique et des h'accès h'inexplorés. Il sera sans doute impossible d'h'arrêter tout le monde, mais d'un autre côté les h'ennemis ne survivront dans les tunnels qu'en les h'explorant en mettant leur vie en danger. Comme quoi ils sont un peu coincés. Qu'en pensez-vous? Faut-il établir un siège ou tenter d'entrer en force en y laissant un paquet de vies?

Stratégiev : - Je penche pour la force. On ne sait jamais ce que peuvent receler ces couloirs. En entrant en force, on disperse l'ennemi et on peut même le poursuivre, donc la réponse est définitive, alors qu'avec un siège, on laisse l'initiative du repli à l'ennemi, qui peut perdurer ou encore tenter de gagner le Nord par l'un ou l'autre couloir... Et puis nous avons réalisé sur le district une mobilisation partielle qui nous servira en cas de coup dur.

Vouzavedibizarsk :
- Bon, je crois que tout est clair, alors il nous reste à préparer avec soin d'opération consistant à investir cette cité ennemie. Mais il faudra tout de même laisser le temps au SSE d'exfiltrer ses informateurs. Quel serait ton plan, au juste, Camarade Stratégiev?
_________________
Macsy Robespio, dit Convictine,
"Dirigeant Suprême",
Chef Suprême des Armées,
Directeur Général de l'Administration Militaire Populaire,
Chef de l'État Provisoire Populaire,
Président du Conseil de l'État Provisoire Populaire


Dernière édition par Convictine le Jeu 30 Nov - 16:04:46 (2017); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 28 Nov - 13:15:32 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Convictine
Merksiste

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2017
Messages: 281
Nationalité: Territorien (= de ce pays)
Citoyenneté: Citoyen
Origine ethnique: Hodésien (ou Classique)

MessagePosté le: Jeu 30 Nov - 16:03:00 (2017)    Sujet du message: Direction Opérationnelle Souterraine de la Commission Centrale Militaire Populaire Répondre en citant

PRESENTATION DU PLAN POUR INVESTIR LA BASE SOUTERRAINE ENNEMIE
  

Stratégiev : - Le moral et la mobilisation des rebelles a baissé après le retour à l'ordre de la société territorienne en novembre. Il y a eu des désaffections dans leurs rangs, même s'ils comptent encore un panel de jusqu'auboutistes de différentes lignes politiques. Nous misons de plus sur la nuit, l'effet de surprise, et la planification ainsi que la coordination de toute notre opération de prise de la base ennemie, afin de réussir.

Les rebelles ont pour eux une organisation militaire, heureusement compensée par un recrutement un peu trop lâche. Ils ont construit deux bunkers pour défendre chacun un point stratégique: l'un leur QG, et l'autre l'arsenal. Je laisse la parole au Camarade commandant communal novkommounistois, Karolŷ Komsébizarsk, de l'Armée Populaire Terrestre, qui a établi un plan : 

Introduction
 
Komsébizarsk : - Comme vous le savez, Camarades, nous disposons d'une poignée d'agents spéciaux entraînés à des missions commando. Le niveau et le nombre de ces hommes est encore très insuffisant à ce jour pour la mission que nous comptons mener, mais leur idéal et leur moral sont parfaits, et c'est toujours mieux que rien du tout, donc je pense que nous pouvons tenter le coup. 
 
On a déjà réussi à infiltrer quelques-uns de ces hommes dans la base rebelle via leurs différents mouvements politiques, et il faut laisser le temps à ces hommes de se munir de tous les besoins de leurs différents rôles qu'ils auront à tenir durant l'opération. C'est ainsi que, par exemple, on tente de leur faire parvenir discrètement des masques à gaz cachés dans des sacs de farine pour ce que nous prévoyons de faire. 
 
La coordination de l'opération sera assurée par les montres réglées de manière précise, elle débutera avant trois heures du matin qui est l'heure repère ou heure H.

Noter que certains hommes auront des tâches relevant de plusieurs groupes, car nous manquons évidemment d'infiltrés en nombre suffisant.

Etape 1
 
H moins 1 heure, en surface, dans le village de Keitorbra, arrestation simultanée des rebelles qui s'y trouvent, puis évacuation de la population du village à bord de camions stationnés loin des accès de la base rebelle. Même à supposer que nous n'arrêtions pas tous les rebelles, faute par exemple de les connaître tous, nos hommes en surface garderont discrètement les accès de la base rebelle pour empêcher de donner l'alerte. 
 
Etape 2

H moins 10 mn, dans la base souterrain. A différents endroits stratégiques, les hommes du groupe A sabotent les fils des hauts parleurs. Avec de la chance, le QG devient muet.
 
H moins 1 mn, dans la base souterraine près de l'arsenal. Tout habillé de noir, un homme du groupe B rampe vers le bunker qui garde l'arsenal. Avec un peu de chance, il ne se fait pas découvrir par les gardes. Il balance une grenade dans le bunker. Avec un peu de chance, la porte de l'arsenal est fermée. Sinon évidemment l'arsenal explose aussi et là, c'est tout le village qui risque de devenir instable. Une fois le bunker pris, le groupe A doit défendre l'arsenal.
 
H moins 1 mn. Tout habillé de noir, un homme du groupe C rampe vers le bunker qui garde le QG. Avec un peu de chance, il ne se fait pas découvrir par les gardes. Il balance une grenade dans le bunker. Avec un peu de chance, la porte du QG est ouverte. Sinon évidemment le QG reste opérationnel et les rebelles auront du répondant. Si nos hommes investissent le bunker, ils peuvent espérer gêner le travail du QG.
 
Heure H, au moment des explosions, en surface, le groupe D balance des grenades dans les escaliers d'accès.

Etape 3

Dès l'explosion, nos hommes descendent pour tenter d'investir une place souterraine et y descendre un porte voix. Puis l'agent E, un chef des rebelles que nous avons gagné à notre cause, doit rejoindre cette place pour lancer un appel ou un ultimatum pour enjoindre aux rebelles de se rendre. Nous leur rappellerons la Loi sur les Repentis leur permettant l'amnistie en échange de leur coopération.  Nous menacerons d'employer les gaz toxiques.

Pendant ce temps, les hommes infiltrés auront dû rejoindre un appartement futurien où ils tenteront de laisser la porte presque fermée pour plus de discrétion, là, ils mettront les masques à gaz qui y sont stockés. Ces hommes infiltrés pourront ensuite seconder le reste de nos forces.

Etape 4
 
Si les rebelles refusent de se rendre, nos hommes ont tous mis leurs masques et emploient les gaz, autant que possible en se servant de l'aération futurienne. Puis ils emploient les grenades, petit à petit, pour gagner escalier après escalier, pour prendre chaque placette et chaque salle.

Etape 5

Quand nous découvrirons des accès ou des couloirs, ou bien quand nous accéderons à la mine ou à la mangrove, il faudra tenter d'y poursuivre les rebelles qui ne se seraient pas rendus et auraient échappé aux gaz. Nous attendrons que les gaz chimiques se dissipent. Alors de nombreux soldats descendront pour traquer les rebelles. Il y a des monstres dans la mangrove, donc il sera inutile de poursuivre par là trop avant.
 
Qu'en pensez-vous?
_________________
Macsy Robespio, dit Convictine,
"Dirigeant Suprême",
Chef Suprême des Armées,
Directeur Général de l'Administration Militaire Populaire,
Chef de l'État Provisoire Populaire,
Président du Conseil de l'État Provisoire Populaire


Revenir en haut
Convictine
Merksiste

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2017
Messages: 281
Nationalité: Territorien (= de ce pays)
Citoyenneté: Citoyen
Origine ethnique: Hodésien (ou Classique)

MessagePosté le: Sam 2 Déc - 22:54:04 (2017)    Sujet du message: Direction Opérationnelle Souterraine de la Commission Centrale Militaire Populaire Répondre en citant

CAS DE CONSCIENCE

Vouzavédibizarsk : - Eh bien ! Je pense que si nous réussissons à éviter l'emploi de l'arme chimique, nous aurons raison, ce sera un fait d'arme dont nous pourrons faire un film, on dira de nous que nous avons su prendre héroïquement une base terroriste. Mais si, au contraire, nous utilisons les gaz, on aura tort, on dira de nous que nous avons exterminé des partisans de la liberté...

Komsébizarsk : - Sauf que ces soi-disant idéalistes on stocké des explosifs pouvant mettre en danger les fondations du village situé au-dessus de la base, cela démontre l'utilisation de civils en tant que « boucliers humains ».

Stratégiev : - De toutes façons, nous n'avons pas le choix. Il est intolérable de laisser subsister plus longtemps une base ennemie sur notre territoire. Nous devons donc préparer cette opération et la coordonner avec l'arrestation du réseau FSK-Républicains prévue par le SSE.

Vouzavédibizarsk : - Qu'en dit Convictine ? C'est lui le Chef Suprême des Armées. Le cas de cette base souterraine est trop grave pour ne pas le consulter.

Stratégiev : - Absolument. Je l'appelle de suite...

Un peu plus tard, la communication fut établie.

Convictine au téléphone : - Camarades, vous n'avez pas le choix, en effet. (silence) Cette base ennemie possède trop, pour ces terroristes, de possibilités de fuir et de reconstituer ailleurs une grave menace contre notre pays. Il faut donc investir à tout prix cette base. Sachant le risque de l'emploi de l'arme que vous dites au cours de cette opération, tâchez de conserver le secret sur toute cette dernière ; je vous charge, ainsi que Brouillardine, de veiller à ce que tout se déroule dans le plus grand secret. Vous me tiendrez bien entendu informé au fur et à mesure du déroulement de cette affaire. Et maintenant, Camarades, alea jacta est.
_________________
Macsy Robespio, dit Convictine,
"Dirigeant Suprême",
Chef Suprême des Armées,
Directeur Général de l'Administration Militaire Populaire,
Chef de l'État Provisoire Populaire,
Président du Conseil de l'État Provisoire Populaire


Revenir en haut
Appareil
Merksiste

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2017
Messages: 40
Nationalité: Territorien (= de ce pays)
Citoyenneté: Citoyen
Origine ethnique: Zadmrien (ou Moderne)

MessagePosté le: Lun 4 Déc - 13:04:39 (2017)    Sujet du message: Direction Opérationnelle Souterraine de la Commission Centrale Militaire Populaire Répondre en citant

SUCCÈS DE L'OPÉRATION DE PRISE DE LA BASE SOUTERRAINE ENNEMIE
 

Le Commandant Kasseglacine de la commune de Keitorbra de l'Armée Populaire Terrestre informa la Commission Centrale Militaire Populaire du succès de l'opération. La base ennemie avait été récupérée et les ennemis neutralisés. Le bilan était de 41 morts côté militaire, mais le gain en armes et en équipements était très conséquent.


Préparatifs : http://repdem.cforum.info/t234-Preparatifs.htm#p701
Déroulement : http://repdem.cforum.info/t174-Base-secr-te-R-publicaine.htm#p708

Bilan :
Citation:


Soldats tués = 41
Rebelles arrêtés, blessés ou non = 58
Rebelles tués = 119
Rebelles enfuis et portés disparus = 5
Armements récupérés = pour une valeur d'un milliard d'EcoSoc
Une base militaire prise en état de fonctionnement


_________________
Appareil militaire, administratif, judiciaire, etc.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:07:47 (2017)    Sujet du message: Direction Opérationnelle Souterraine de la Commission Centrale Militaire Populaire

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    TERRITOIRE DE L'ÉTAT PROVISOIRE POPULAIRE DU SUD-OUEST DU CONTINENT NORD dit SUD-OUEST DÉMOCRATIQUE Index du Forum -> Le pouvoir et ses institutions -> Armée et administrations militaires Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com