TERRITOIRE DE L'ÉTAT PROVISOIRE POPULAIRE DU SUD-OUEST DU CONTINENT NORD dit SUD-OUEST DÉMOCRATIQUE Index du Forum

TERRITOIRE DE L'ÉTAT PROVISOIRE POPULAIRE DU SUD-OUEST DU CONTINENT NORD dit SUD-OUEST DÉMOCRATIQUE
Jeu de simulation par forum d'une dictature d'inspiration communiste, ce pays virtuel est un univers conformiste, fonctionnel, où toute fantaisie est interdite.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

De la situation confuse en "Sud-Ouest Démocratique" et de l'arrivée de réfugiés

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    TERRITOIRE DE L'ÉTAT PROVISOIRE POPULAIRE DU SUD-OUEST DU CONTINENT NORD dit SUD-OUEST DÉMOCRATIQUE Index du Forum -> A l'Etranger -> À l'étranger
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mai 2017
Messages: 103

MessagePosté le: Jeu 27 Juil - 14:12:41 (2017)    Sujet du message: De la situation confuse en "Sud-Ouest Démocratique" et de l'arrivée de réfugiés Répondre en citant

Les nouvelles parvenant du Sud-Ouest du Continent Nord demeuraient assez confuses d'après les dires des réfugiés. Et malgré cela, les historiens travaillant sur cette époque et sur cette région du monde auront peu de documents en raison des brouillages internationaux que connut alors le micromonde. Et ce qui suit est du moins l'opinion de jeunes historiens iconoclastes que l'on peut toujours contester à l'heure actuelle.

Il semblerait ainsi qu'après la faillite économique du  B o u h  en 2015, puis l'effondrement de l'empire sur une partie de son territoire, les vieilles querelles nationalistes à demi étouffées s'étaient soudain violemment réveillées. Le territoire du Beaussigny (une longue bande traversant l'Empire de  B o u h ) fut soudain partitionné entre Beaussigny-Hodésie, El Futuro, AdMyria et Manutoba, comme si chaque ethnie du passé voulait exister seule sur le même territoire sans y parvenir. A cela, s'ajoutait le fait que les Krassnadiens et les Autochtones des Hauts (Minuits et Lurons) se mirent à s'auto-administrer. Une telle confusion fit obstacle à toute paix et lassa l'intérêt porté à cette partie du monde, alors qu'elle sombrait dans une longue et atroce guerre civile de plus de deux années.

Ces deux années détruisirent le peu d'économie archaïque qui restait, et opposa durablement et de manière sectaire les différentes communautés. Les populations furent réduites à la misère, l'errance sur des routes dévastées et régulièrement bombardées. Des villes il ne restait plus que des monuments grossièrement rongés d'impacts innombrables au milieu de champs de ruines dont les caves servaient d'abris à la misère.

L'Armée du Peuple et les partisans merksiste-luninistes, majoritairement admyriens, repoussèrent les génocideurs fascistes également admyriens, puis instaurèrent l'Etat Provisoire Populaire. Mais ce nouveau pouvoir s'installait au moyen d'une vague de terreur en exécutant souvent sommairement les suspects d'appartenance aux classes dangereuses nobles ou capitalistes ainsi que les responsables des anciens régimes désormais honnis du passé. C'était là ce que l'on appelait une paix, dans la mesure où le cessez-le-feu avait été certes enfin instauré.

Que le nombre de réfugiés gagnant l'étranger put être considérable n'est sans doute pas une donnée communément admise, tant le Krassland et le Kolozistan avaient peu d'intérêt de voir arriver sur leur sol un si grand nombre de malheureux. Comme toujours, chaque pays s'efforce de minimiser l'impact des flux migratoires de manière à éviter de se trouver déstabilisé.

Les réfugiés témoignaient des exactions des différentes armées, atrocités terribles difficilement imaginables pour qui n'a pas connu de guerre civile. Ils témoignaient aussi de la persistance de certains combats ainsi que de la vague de terreur rouge succédant à la terreur fasciste pire encore.

Sur ces entrefaites, on entendit bientôt à l'étranger une nouvelle radio intitulée Radio El Futuro International émettant depuis Rouge-Liesse (anc. Ogresse) renommée El Futuro comme dans les années 2000-2002, mais la phraséologie de ce nouveau média filtrant les brouillages n'était pas très rassurante pour les pays non-communistes.
( Radio El Futuro International : http://repdem.cforum.info/t53-Radio-El-Futuro-International.htm#p79 )

Bientôt, les frontières (ou plutôt lignes de démarcation) furent closes par une interminable bobine de barbelés, quoique elles demeuraient pour le moment encore assez mal gardées.

Certains réfugiés voulaient créer au-delà des frontières de nouveaux réseaux et QG rebelles. Mais sans doute que ni le Krassland ni le Kolozistan n'étaient disposés à reconnaître l'existence de ce problème sur leur sol ni à laisser le conflit austro-occidental gagner leur territoire...


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 27 Juil - 14:12:41 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    TERRITOIRE DE L'ÉTAT PROVISOIRE POPULAIRE DU SUD-OUEST DU CONTINENT NORD dit SUD-OUEST DÉMOCRATIQUE Index du Forum -> A l'Etranger -> À l'étranger Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com