TERRITOIRE DE L'ÉTAT PROVISOIRE POPULAIRE DU SUD-OUEST DU CONTINENT NORD dit SUD-OUEST DÉMOCRATIQUE Index du Forum

TERRITOIRE DE L'ÉTAT PROVISOIRE POPULAIRE DU SUD-OUEST DU CONTINENT NORD dit SUD-OUEST DÉMOCRATIQUE
Jeu par forum de simulation politique et économique d'un régime communiste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Derrière le mur

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    TERRITOIRE DE L'ÉTAT PROVISOIRE POPULAIRE DU SUD-OUEST DU CONTINENT NORD dit SUD-OUEST DÉMOCRATIQUE Index du Forum -> MÉTROPOLE -> 06 MERKSBOURG district -> MERKSBOURG ville
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Antonine III
Ennemi du peuple

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juil 2017
Messages: 19
Nationalité: Territorien (= de ce pays)
Origine ethnique: Hodésien (ou Classique)

MessagePosté le: Dim 30 Juil - 21:18:51 (2017)    Sujet du message: Derrière le mur Répondre en citant

Lalsbourg / Merksbourg, 18 heures. Un jeune garçon, d'une quatorzaine d'années, déambule dans les rues boueuses de la ville, suivi d'un homme plus âgé dont les manières semblent celle d'un aristocrate de l'ex-empire de Beaussigny-Hodésie. Ils continuent leurs routes, s'écartant au passage des milices rouges qui tentent en vain de contrôler la région totalement. Après quelques minutes de marche supplémentaire entre les ruines, le garçon et l'adulte s'arrêtent devant l'une des moins abîmées.
 
- C'est ici ?, demanda l'homme de stature noble.
 
- Oui M'sieur, c'est chez moi.
 
Le jeune garçon mit une clef dans la serrure et ouvrit la porte, dévoilant au mystérieux visiteur l'intérieur de la maison.
 
Lorsque la porte s'ouvrit, trois personnes vaquaient à leurs occupations dans la maison : un vieux couple et leur fille. Tandis que le père lisait un journal datant de la belle époque, la mère, elle, passait le balai, et leur fille, de type nordique, d'une beauté naturelle, recousait de vieux vêtements.
 
Levant les yeux de son journal, le vieil homme lança. :
- C'est le docteur, fiston ?
- Oui p'pa.
 
Se levant de son fauteuil, le père déclara :
- Suivez moi.
 
Allant la bibliothèque, l'homme retira les livres du nouveau régime merksiste pour prendre une clé, puis il se dirigea vers son fauteuil, le poussa, retira quelques planches du sol, et ouvrit une trappe.
 
Ils descendirent vers ce qui semblait être un appartement souterrain. Le vieil homme et le docteur entrèrent alors dans cette nouvelle salle.
 
Dans celle-ci, entouré de membre de la garde blanche, un homme se tenait assis, un pied relevé et bandé.
 
Le médecin, alors prit par l'émotion, s'écria :
 
- V… Votre Altesse ?
_________________
Empereur de Beaussigny-Hodésie


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 30 Juil - 21:18:51 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Poudrine
Autre

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2017
Messages: 11
Nationalité: Territorien (= de ce pays)
Citoyenneté: Citoyen

MessagePosté le: Lun 31 Juil - 08:12:31 (2017)    Sujet du message: Derrière le mur Répondre en citant

Il faut dire que l'on cru bon de requérir plusieurs docteurs...

Le premier, donc, commença à examiner l'empereur... Malheureusement, ce médecin n'avait plus assez d'outils ni de médicaments. On ne trouvait plus grand chose dans le pays, tellement tout avait été mis sens dessus dessous. Ledit médecin fit ce qu'il put pour nettoyer la plaie à l'aide d'un alcool fort. L'empereur vit danser les étoiles devant ses yeux. Après quelques secondes, le docteur commença à panser la plaie.

- Sire, hélas, sans pénicilline, je....

SOUDAIN le médecin dut s'écarter, car arrivèrent d'autres anciens hauts dignitaires de l'empire de Beaussigny-Hodésie. Ils tenaient un prisonnier les yeux bandés (un vieil homme à la chevelure grise dressée et à la barbe étrange), et le secouèrent sous les yeux de l'empereur.

- Voici le traître, Sire ! Nous l'avons enlevé alors qu'il est devenu le médecin des bandits de la gueuse rouge ! Ce chien admyrisé prétend avoir soigné Sa Majesté Impériale Croquemitine II en personne !

On ôta le bandeau noir qui couvrait les yeux du docteur. Celui-ci en fut aveuglé momentanément. Il eut la présence d'esprit de s'incliner respectueusement devant l'empereur. Bien que de caractère trempé, Poudrine ressentit à son tour une certaine émotion qui le fit bafouiller.

- S... Sire, je vous rends mes hommages.

Cependant l'ancien intendant aux finances de l'empire intervint :
- Pourtant je crois bien que c'est vrai, Sire, je l'ai croisé à la Cour autrefois !

Christian de Verrberg alias Poudrine remit en ordre sa mise malmenée. On lui rendit enfin ses lunettes. Quelle aventure pour le vieux docteur d'avoir été ainsi enlevé en pleine nuit avec tout son matériel, au nez et à la barbe des soldats affectés à sa garde. On ne savait jamais si cela ne se terminait pas par une exécution sommaire après tout. Après la tentative de meurtre de jadis sur sa personne par les partisans rouges, voilà à présent que les "Blancs" en avaient après lui, non sans raison évidemment !

Selon l'étiquette, Poudrine attendit respectueusement que l'empereur lui adresse la parole. L'excellent médecin espérait que, vu son cursus, sa réputation, et étant l'un des rares à posséder encore à la fois les médecines et les instruments propres à l'art médical, il pouvait espérer qu'on l'épargne malgré tout.

Deux officiers de la Garde Blanche chuchottèrent entre eux:
- Est-on davantage sûr du premier médecin?
- Il me semble, mais, par simple prudence, ne vaut-il pas mieux l'exécuter s'il est devenu inutile?
_________________
M. le comte Christian de Verrberg, alias Poudrine,
Médecin des personnalités


Revenir en haut
Antonine III
Ennemi du peuple

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juil 2017
Messages: 19
Nationalité: Territorien (= de ce pays)
Origine ethnique: Hodésien (ou Classique)

MessagePosté le: Lun 31 Juil - 18:01:45 (2017)    Sujet du message: Derrière le mur Répondre en citant

Alors que le premier médecin tentait de le soigner en vain, l'empereur, malgré la douleur, restait flegmatique. Exercé psychologiquement depuis sa plus tendre enfance, cacher sa douleur ne lui était désormais d'aucune difficulté.

Alors que tout était calme et que le premier médecin tentait d'expliquer son échec, de hauts gradés de l'armée impériale firent soudain leur entrée.

Voici le traître, Sire ! Nous l'avons enlevé alors qu'il est devenu le médecin des bandits de la gueuse rouge ! Ce chien admyrisé prétend avoir soigné Sa Majesté Impériale Croquemitine II en personne ! 

Devant cette annonce, le reste de la garde blanche montra un sentiment de consternation. Qui pouvait être cet impudent qui se proclamait entre autres médecin de la famille impériale !?

Face au bruit, l'empereur restait calme, transperçant de son regard le malheureux docteur tombé dans la gueule du loup.

Alors que l'empereur se préparait à ordonner son exécution, l'un des gardes, indirectement, lui sauva la vie.

Pourtant je crois bien que c'est vrai, Sire, je l'ai croisé à la Cour autrefois ! 


Le prince alors changea de ton et se tourna à nouveau vers le médecin.

- Est ce vrai !? demanda t-il.
_________________
Empereur de Beaussigny-Hodésie


Revenir en haut
Poudrine
Autre

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2017
Messages: 11
Nationalité: Territorien (= de ce pays)
Citoyenneté: Citoyen

MessagePosté le: Lun 31 Juil - 22:41:21 (2017)    Sujet du message: Derrière le mur Répondre en citant

Poudrine eut une réponse prudente et usa d'un ton courtois, car à vrai dire il ne connaissait pas Antonine III, et cela semblait d'ailleurs réciproque.

- Oui, Sire, hum ! J'ai aussi soigné les membres les plus âgés de votre famille impériale, ainsi que la nièce de
S.A.I. Croquemitine II. Et celui-ci me fit la grâce de m'élever comte de Verrberg. Sans vouloir trahir un secret médical, j'ai tenté comme j'ai pu de soulager l'asthme de certains membres de votre famille.

Par réflexe professionnel, Poudrine ne pouvait s'empêcher de regarder la cheville si abîmée de l'empereur, grave blessure à vrai dire. Visiblement, le médecin précédent, sans doute trop impressionné par l'empereur, avait omis de nettoyer complètement la plaie !
_________________
M. le comte Christian de Verrberg, alias Poudrine,
Médecin des personnalités


Revenir en haut
Antonine III
Ennemi du peuple

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juil 2017
Messages: 19
Nationalité: Territorien (= de ce pays)
Origine ethnique: Hodésien (ou Classique)

MessagePosté le: Mar 1 Aoû - 01:16:02 (2017)    Sujet du message: Derrière le mur Répondre en citant

Impassible, l'empereur examinait le médecin, puis, au bout de quelque temps, ferma les yeux. Après quelques longues secondes de réflexion, il reprit la parole devant un auditoire buvant ses paroles.

- Comte de Verrberg vous dites......

Tssssss... Je vois, ce dernier n'a pas changé, anoblir quelqu'un pour si peu. Voyez vous c'était mon frère aîné, Antonine II, paix à son âme...

Se recueillant quelque instant, il continua :

- Mais trêve de discussion, comme vous voyez, je suis atteint au pied d'une balle venant d'une arme de précision, c'est terriblement douloureux, pourriez vous soigner ma blessure ? 

Anastasia ma très chère, pourriez vous aller chercher les outils du docteur?

De la façon dont l'empereur regardait la jeune femme, on pouvait voir qu'il était attiré par elle au grand bonheur des parents de celle-ci, mais la chose que l'on remarquait le plus dans cette affaire, c'était la mine impassible du souverain devant la douleur.
_________________
Empereur de Beaussigny-Hodésie


Revenir en haut
Poudrine
Autre

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2017
Messages: 11
Nationalité: Territorien (= de ce pays)
Citoyenneté: Citoyen

MessagePosté le: Mar 1 Aoû - 23:10:40 (2017)    Sujet du message: Derrière le mur Répondre en citant

S'il avait pu avoir éventuellement des doutes sur le caractère impérial d'Antonine, le docteur se gardait bien de les laisser transparaître. Poudrine parut seulement aise de récupérer ses deux sacoches, l'une contenant ses outils, et l'autre ses médecines.

Il s'agenouilla pour l'examen attentif de la blessure. La peau était chaude à un endroit et l'apparition de pus réclamait un nettoyage sans faute. Sans parler des lésions osseuses et tendineuses qui demandaient une intervention chirurgicale assez technique.

Poudrine rendit enfin son verdict: il estima qu'il devait procéder à une opération de deux heures. Il proposa d'endormir l'empereur à l'aide de chloroforme et de narcotique; à défaut, le docteur avertit l'empereur que celui-ci aurait à souffrir un terrible martyre et qu'il serait prudent, dans ce cas, que, pendant l'opération, deux gaillards lui maintiennent la jambe, si le souverain daignait y consentir. De son côté, le docteur se voulut rassurant: il disposait tout de même de la main la plus assurée qui pût être pour procéder sans faille à ladite opération.

Le docteur dit avec une note d'humour:

- Sire, après ce que je vais devoir faire pour vous soigner, consentirez-vous à m'épargner? Il vaut infiniment mieux pour moi que je vous le demande auparavant plutôt qu'après !
_________________
M. le comte Christian de Verrberg, alias Poudrine,
Médecin des personnalités


Revenir en haut
Antonine III
Ennemi du peuple

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juil 2017
Messages: 19
Nationalité: Territorien (= de ce pays)
Origine ethnique: Hodésien (ou Classique)

MessagePosté le: Mer 2 Aoû - 12:10:06 (2017)    Sujet du message: Derrière le mur Répondre en citant

Antonine III observa le docteur et réfléchit un instant, puis répondit en souriant légèrement :

- Si vous réussissez votre opération, vous mènerez bien mieux qu'une vie simple après notre victoire ! 

Soudain un homme boitant légèrement entra; l'empereur, le regardant, lui demanda :

- Comment la situation évolue t-elle ? 

- Bien, Votre Altesse Impériale, nous n'attendons plus que les réponses des....

Voyant le médecin qu'il ne connaissait pas, l'homme chuchota le reste auprès d'Antonine.

L'empereur répondit ensuite :

- Bien, médecin, je vais donc choisir l'anesthésie ; pendant ce temps, Messieurs, De Fleury prendra le commandement.

- Bien Sire ! 

Puis, se tournant vers le médecin :

- Je suis prêt.
_________________
Empereur de Beaussigny-Hodésie


Revenir en haut
Poudrine
Autre

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2017
Messages: 11
Nationalité: Territorien (= de ce pays)
Citoyenneté: Citoyen

MessagePosté le: Mer 2 Aoû - 14:58:51 (2017)    Sujet du message: Derrière le mur Répondre en citant

En s'inclinant respectueusement, le docteur remercia Antonine. Puis il endormit ce dernier.

Le docteur put ainsi opérer. Il ôta d'abord le tégument infecté. Encore fallait-il aussi faire se relâcher les muscles tétanisés de la cheville par injection de la substance idoine. Puis, avec la plus grande précaution afin éviter toute hémorragie, le docteur put rouvrir la blessure afin de replacer le morceau de péroné de la meilleure façon ainsi que les tendons et ligaments. Le docteur nettoya la plaie à l'alcool à 90°. Puis il recousit proprement et refit une atelle et un pansement autour de la cheville. Tout cela dura un peu moins de deux heures...

Une fois l'empereur revenu de cet épisode, Poudrine, dont le dada était l'amputation et la drogue, fit à l'empereur ses recommandations :

- A présent, Sire, j'ai l'honneur de vous recommander humblement le repos. veuillez éviter absolument de vous déplacer pour le moment. Je vous donne quelques poudres comme médicament dont un excitant antidouleur et de la pénicilline. Je suis favorable, Sire, à l'amputation, c'est toujours la méthode la plus sûre d'éviter l'infection et de sauver le malade. Si toutefois, Sire, vous voulez conserver votre jambe, il faut que votre médecin ordinaire enlève les points de suture, nettoie la blessure et refasse le pansement. En cas d'infection, il n'y aura pas d'autre solution que l'amputation.
_________________
M. le comte Christian de Verrberg, alias Poudrine,
Médecin des personnalités


Revenir en haut
Antonine III
Ennemi du peuple

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juil 2017
Messages: 19
Nationalité: Territorien (= de ce pays)
Origine ethnique: Hodésien (ou Classique)

MessagePosté le: Mer 2 Aoû - 19:57:13 (2017)    Sujet du message: Derrière le mur Répondre en citant

Assis sur son fauteuil, l'empereur se remettait difficilement de l'opération. La main sur le front, il écouta attentivement le docteur.

- Je préfère pour l'instant éviter l'amputation, c'est mieux, ainsi je préfère avoir une chance de garder ma jambe. Concernant le repos, je crains que, en la période actuelle, ce soit difficile.

Alors que l'empereur parlait, un officier de la Garde Blanche fit irruption.

- Sire, Convictine vient de décider de bouger à Eddyville (anc. Federis) !

- Vraiment !? Je ne m'attendais pas à une réaction aussi rapide... Malgré cet imprévu, le plan doit fonctionner. Téléphonez aux hommes de Eddyville (anc. Federis), l'enregistrement doit être diffusé à la radio ! 

L'homme partit faire passer le message. L'empereur reprit alors la discussion avec le médecin :

- Concernant votre cas, désormais, vous êtes libres, à la différence que je vous présente Victor, votre nouveau frère ; il est très affecteux, ne vous étonnez pas s'il vous suit.

Victor avança alors vers le médecin, lui donnant une tape à l'épaule.

- Salut frérot ! 
_________________
Empereur de Beaussigny-Hodésie


Revenir en haut
Poudrine
Autre

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2017
Messages: 11
Nationalité: Territorien (= de ce pays)
Citoyenneté: Citoyen

MessagePosté le: Jeu 3 Aoû - 14:18:29 (2017)    Sujet du message: Derrière le mur Répondre en citant

Antonine le troisième avait répondu :

- Je préfère pour l'instant éviter l'amputation, c'est mieux, ainsi je préfère avoir une chance de garder ma jambe. Concernant le repos, je crains que, en la période actuelle, ce soit difficile.


Poudrine crut bon d'insister brièvement :

- Bien sûr, Sire. Permettez moi seulement, Sire, de vanter l'excellence des remèdes que je vous laisse afin que vous puissiez au plus vite vous remettre.

Puis l'empereur avait dit :

- Concernant votre cas, désormais, vous êtes libres, à la différence que je vous présente Victor, votre nouveau frère ; il est très affectueux, ne vous étonnez pas s'il vous suit.


Le docteur, bien trop content d'avoir la vie sauve, fut très surpris d'être ainsi fraternisé d'un parfait inconnu, mais il n'osa pas refuser un tel "cadeau", et encore de contredire l'empereur en personne ! Poudrine s'inclina donc piteusement :

- Bb... Bien Sire. Je vous remercie avec une profonde gratitude...

Victor avança alors vers le médecin, lui donnant une tape à l'épaule.

- Salut frérot !

Cette familiarité acheva de stupéfier le vieux docteur, au caractère pourtant trempé. Ayant été ainsi salué, le docteur en perdit ses bésicles, qu'il ramassa piteusement.

Avec hésitation, il formula une dernière requête :

- Votre Altesse Impériale consentirait-elle, dans sa grande bonté, à ce que deux de ses hommes m'aident, euh je veux dire, nous aident à regagner El Futuro sans encombre ?

Poudrine se faisait du soucis parce que les types du SSE, ces agents secrets merksistes qui surveillaient son cabinet médical, risquaient de s'appercevoir bientôt de sa disparition, et il ne tenait pas à ce qu'ils l'accusent d'avoir déserté son poste. Mais la compagnie quelque peu étroite de ce nouveau "frère" risquait d'être tout de même d'alerter peu ou prou les agents du SSE.
_________________
M. le comte Christian de Verrberg, alias Poudrine,
Médecin des personnalités


Revenir en haut
Antonine III
Ennemi du peuple

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juil 2017
Messages: 19
Nationalité: Territorien (= de ce pays)
Origine ethnique: Hodésien (ou Classique)

MessagePosté le: Jeu 3 Aoû - 21:15:06 (2017)    Sujet du message: Derrière le mur Répondre en citant

L'empereur accepta la demande du médecin deux hommes en civil l'accompagnerait en se faisant passer pour des amis de ce dernier.
_________________
Empereur de Beaussigny-Hodésie


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:55:00 (2018)    Sujet du message: Derrière le mur

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    TERRITOIRE DE L'ÉTAT PROVISOIRE POPULAIRE DU SUD-OUEST DU CONTINENT NORD dit SUD-OUEST DÉMOCRATIQUE Index du Forum -> MÉTROPOLE -> 06 MERKSBOURG district -> MERKSBOURG ville Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com