TERRITOIRE DE L'ÉTAT PROVISOIRE POPULAIRE DU SUD-OUEST DU CONTINENT NORD dit SUD-OUEST DÉMOCRATIQUE Index du Forum

TERRITOIRE DE L'ÉTAT PROVISOIRE POPULAIRE DU SUD-OUEST DU CONTINENT NORD dit SUD-OUEST DÉMOCRATIQUE
Jeu par forum de simulation politique et économique d'un régime communiste

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Examen de la crise korysienne par la Commission Centrale Militaire Populaire

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    TERRITOIRE DE L'ÉTAT PROVISOIRE POPULAIRE DU SUD-OUEST DU CONTINENT NORD dit SUD-OUEST DÉMOCRATIQUE Index du Forum -> INSTITUTIONS -> Armée et administrations militaires
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Convictine
Merksiste

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2017
Messages: 298
Nationalité: Territorien (= de ce pays)
Citoyenneté: Citoyen
Origine ethnique: Hodésien (ou Classique)

MessagePosté le: Ven 4 Aoû - 15:38:53 (2017)    Sujet du message: Examen de la crise korysienne par la Commission Centrale Militaire Populaire Répondre en citant

La Commission Centrale Militaire Populaire tint son conseil au sujet de la crise korysienne.

Convictine s'emporta contre Brouillardine, chef du SSE, qui avait gravement sous-estimé la force de la Garde Blanche et ainsi indirectement provoqué une défaite à Eddyville (anc. Federis) et encouragé des troubles à Solodnikova.

Brouillardine formula son autocritique.

Arcanov, ennemi de Brouillardine au sein du clan des convictiniens, ne manifesta pas sa satisfaction que le Commissaire Général du SSE fût ainsi mis en difficulté. En effet, Arcanov s'inquiétait en fait du sort des populations veledrisoises et solodnikovoises.

C'est sans doute alors que Convictine commença à projeter d'éclater les prérogatives du SSE entre plusieurs hauts cadres.

On en vint au sujet plus proprement dit de la crise.

Brouillardine expliqua pourquoi le SSE avait été mis en erreur par les faits : il était difficile de concevoir comment une armée défaite, qui plus est connue pour son manque d'organisation avant l'été 2017, avait réussi à se restructurer au niveau national pour tenter des actions militaires. Ni comment le "nettoyage" des villes opéré par l'Armée du peuple pouvait rencontrer une résistance aussi grande. Visiblement, on était passé très très vite d'une ex-armée complètement moribonde à une guerilla, urbaine qui plus est, et finalement à une sorte d'armée régulière ennemie.

Sermonova, outrée, expliqua, selon son style, que le retour d'Antonine sur le Territoire avait galvalisé les impérialistes :
- Ce sont des chiens que j'vous dis ! À peine qu'on a agité devant eux cet os de vieil empereur, ils se sont tous enragés !

Puis on s'interrogea sur la stratégie ennemie, sur ses perspectives.

La Garde Blanche, dit-on, avait rompu le cessez-le-feu. Pour quelle raison ? N'avait-elle pas obtenu quelques petits territoires en rapport avec ses forces réelles (territoires de l'Empire de Bouh résiduel ou TEBR situés dans les Terres Grises de l'ex-Manutoba) ? Alors pourquoi briguer de petits territoires enclavés ou TE dans le Territoire du « Sud-Ouest Démocratique » ?

On en était réduit aux hypothèses.

Arcanov formula celle que la GB présente sur le Territoire n'était pas celle du TEBR. Et qu'Antonine III ne pourrait guère régner que sur les TE.

Peut-être bien... Mais que faire à présent ?

Brouillardine milita pour écraser dans le sang, à l'aide de tous les moyens militaires disponibles, la GB d'Antonine.

Arcanov prôna d'entammer des négociations, au moins dans l'espoir, par exemple, de requérir une force d'interposition extérieure, car il importait plus de construire le Socialisme que de combattre, et il était également primordial d'apporter la paix à la population déjà si durement éprouvée, afin de tourner enfin la page guerrière. Il ajouta :
- Antonine III est un être humain, il n'est peut-être pas insensible au sort du peuple."

Mais Brouillardine rétorqua qu'une négociation encouragerait d'autres armées ennemies en déroute à se reformer et à reprendre les combats. Une coalition de ces forces pouvait occasionner de lourdes défaites. Au contraire, seule une action énergique aurait raison de ce viol du cessez-le-feu et découragerait d'autres tentatives.

Eldoradine mentionna que, désormais, le Territoire, étant globalement sous contrôle, c'étaient les merksistes qui détenaient les joyaux architecturaux de l'ex-Manutoba.

Absent et excusé, Marteline (vardzy Knol) fit parvenir à la Commission le message par lequel il était essentiel de communiquer sur l'affaire en dénonçant le viol du cessez-le-feu, tout en niant toute défaite.

Convictine opta pour l'ouverture de négociations secrètes sans renoncer à d'autres cartes éventuelles. Le détail de ses décisions se révélerait bientôt selon l'évolution de la situation.

La séance fut levée.
_________________
Macsy Robespio, dit Convictine,
"Dirigeant Suprême",
Chef Suprême des Armées,
Directeur Général de l'Administration Militaire Populaire,
Chef de l'État Provisoire Populaire,
Président du Conseil de l'État Provisoire Populaire


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 4 Aoû - 15:38:53 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    TERRITOIRE DE L'ÉTAT PROVISOIRE POPULAIRE DU SUD-OUEST DU CONTINENT NORD dit SUD-OUEST DÉMOCRATIQUE Index du Forum -> INSTITUTIONS -> Armée et administrations militaires Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com